Quantcast
Forme & Bien-être

Voici à quoi servent les petits trous mystérieux sur nos paupières

Source

Prenez un miroir, les gars, et baissez la paupière parce que vous allez vous régaler. Voyez ces petits trous minuscules près du coin intérieur. Nous allons les découvrir aujourd’hui.

Vous avez peut-être pensé qu’ils étaient l’origine des larmes, mais ces petites choses majestueuses sont en fait une sorte d’entonnoir, qui permet aux larmes qui ne coulent pas sur vos joues, de voyager à travers.

Elles finissent dans votre nez et cela explique pourquoi nous devenons tous morveux quand nous pleurons un bon coup.

Une explication a été publiée sur Reddit, et de nombreuses personnes, dont l’auteur original, ont admis qu’elles étaient âgées lorsqu’elles ont découvert que ces trous ne sont pas l’origine des larmes, mais plutôt leur destination.

Les trous – qui sont techniquement appelés puncta lacrymales – transportent les larmes dans un voyage vers le nez. Nos larmes proviennent en fait des glandes situées au-dessus des yeux.

Le message sur les réseaux sociaux était sous-titré : « Aujourd’hui, j’ai appris que si nous avons le nez qui coule après avoir pleuré, c’est parce que le liquide résiduel qui n’a pas été versé par les larmes est drainé dans le nez par le « point lacrymal » (ce trou mystérieux et bizarre sur la paupière inférieure).

Ils ont partagé une vidéo explicative de la chaîne WATOP de YouTube, qui ajoute : « Toutes nos larmes qui n’ont pas eu le temps de tomber sur nos joues y arrivent de façon spectaculaire.

« Il y a un canal nasolacrimal – à travers lui, le liquide est drainé dans le nez et ensuite tout est clair.

« Oui, c’est grâce aux points lacrymaux qu’il est impossible de pleurer sans toute la morve. Pas de beaux pleurs de film. Ce n’est pas ce que nous avons demandé, l’évolution ».

En réponse, une personne a écrit :  » je suis allé  devant le miroir et il y a vraiment un trou là, des deux côtés. C’était là ? Tout le temps ?

« Je flippe un peu, j’ai tellement regardé mes yeux au fil des ans qu’il n’y a pas moyen mais c’est là.

Fournissant une petite explication, un autre a écrit : « D’une certaine manière, ce sont des conduits pour les larmes. Mais les larmes sont produites dans le côté opposé et au-dessus de l’œil, puis elles coulent vers le bas et vers le milieu et se répandent en clignant des yeux, et s’écoulent de ces petits trous.

« Il y en a en fait un dans la paupière supérieure et inférieure. Ils forment ensuite un canal qui se draine finalement dans les voies nasales ».

Loading...