Quantcast
Forme & Bien-être

Une nouvelle maladie a vue le jour chez les utilisateurs de cigarettes électroniques

L’utilisation de la cigarette électronique est une habitude de plus en plus courante et populaire. Vous avez probablement des amis, des membres de votre famille ou des connaissances qui vapotent. Peut-être même que vous utilisez la cigarette électronique ou que vous vous envisagé de le faire.

Bien que cela puisse sembler inoffensif et à la mode, je vous encourage à y repenser avant de sauter le pas. Ce n’est pas aussi inoffensif qu’il n’y paraît. En effet, c’est une pratique qui, en réalité, est très mauvais pour votre santé.

Selon de nouvelles découvertes, le diacétyle – un produit chimique que l’on trouve dans les gousses de maïs aromatisés – peut causer une inflammation des voies respiratoires qui se manifeste par une respiration sifflante, un essoufflement et une toux

Les symptômes liés à ce produit chimique ont été découverts lorsqu’un groupe de travailleurs d’une usine de maïs soufflé pour micro-ondes a eu les mêmes après avoir inhalé une saveur artificielle de beurre. Il s’est avéré que leurs problèmes étaient dus à leur exposition au diacétyle chimique pendant l’inhalation.

Dans une étude réalisée en 2015, les chercheurs ont trouvé du diacétyle dans 39 des 51 produits chimiques contenus dans les cigarettes électroniques. Bien que l’étude n’ait pas prouvé que ces produits chimiques conduisent réellement au « poumon de pop-corn » et nécessitent plus de recherche et d’attention, les résultats sont assez alarmants.

Bien que, d’après la publicité et le marketing, beaucoup de gens peuvent croire que la cigarette électronique est sans danger, il s’avère que cette pratique crée une dépendance, est nocive pour la santé, est de plus en plus courante chez les jeunes et ne peut pas vraiment vous aider à arrêter de fumer, mais peut plutôt , au lieu de cela, entraîner une double dépendance

Qu’est-ce que « Le vapotage » ?

La cigarette électronique a été introduite sur le marché de masse en 2007 et a gagné en popularité depuis.

Vapoter est défini par l’acte d’inhaler et d’expirer l’aérosol, communément appelé vapeur, qui est un produit contenu dans les cigarettes électroniques et autres dispositifs similaires. Alors que les cigarettes classiques produisent de la fumée de tabac, les cigarettes électroniques n’en produisent pas. Au lieu de cela, elles produisent un aérosol, qui est composé de fines particules. L’aérosol est souvent confondu avec de la vapeur d’eau, d’où le terme communément utilisé pour le « vapotage » qui est utiliser pour définir le fait de fumer des cigarettes électroniques. Le cigarettes électroniques ont un embout buccal, un cartilage avec un liquide, ainsi qu’un élément chauffant alimenté par une batterie. La batterie chauffe ce composant chauffant, permettant au liquide de créer un aérosol qui peut être inhalé et expiré en vapotant.

Bien que l’utilisation de la cigarette électronique soit une habitude à la mode et de plus en plus courante, vous vous demandez peut-être si celle-ci est une pratique saine.

En fait, cela n’est pas le cas. Les particules qui composent les aérosols contiennent des produits chimiques toxiques qui ont été associés à diverses maladies, dont le cancer, les troubles respiratoires et les maladies du cœur. Il vaut mieux être informé dès le départ à ce sujet avant de commencer ou de continuer cette habitude.

La vérité derrière l’utilisation de la cigarette électronique et comment celle-ci peut nuire à votre santé

L’utilisation de la cigarette électronique est une habitude moins nocive que le tabagisme traditionnel

Les cigarettes électroniques chauffent la nicotine qui a été extraite du tabac avec des arômes et d’autres produits chimiques. En vapotant, vous inhalez la vapeur d’eau produite par ce processus de chauffage. Une cigarette de tabac ordinaire contient 7 000 produits chimiques toxiques. Bien que les boissons gazeuses contiennent moins de produits chimiques que les cigarettes, nous ne savons pas vraiment combien d’entre elles en contiennent et combien de celles-ci sont toxiques.

L’utilisation de la cigarette électronique est mauvaise pour la santé

L’utilisation de la cigarette électronique est peut-être moins nocive que la cigarette traditionnelle, mais cette première reste malgré tout mauvaise pour la santé. Comme les cigarettes de tabac, les cigarettes électroniques contiennent aussi des produits chimiques toxiques. Ceux -ci créent une dépendance qui entraîne des envies de fumer alternées avec des envies de ne plus vouloir fumer. Tout cela peut entraîner de l’hypertension artérielle, une augmentation de la fréquence cardiaque et des pics d’adrénaline, et peut augmenter le risque de crise cardiaque. Les recherches ont également démontré que la cigarette électronique peut nuire au métabolisme, augmenter le risque de cancer et causer des problèmes respiratoires. Elle peut également entraîner de l’asthme.

Elles n’ont pas été déclarés comme étant des objets utilisables en toute sécurité

Les cigarettes électroniques n’ont pas été examinées par la Food and Drug Administration (FDA)(Administration des produits de grande consommation) et les examens sont en fait retardés jusqu’en 2022. Le rapport 2016 du US Surgeon General a conclu que la nicotine est un produit dangereux tout comme les composants chimiques que l’on retrouve dans les cigarettes électroniques. Beaucoup de personnes ne savent pas cela et pensent que le fait d’utiliser la cigarette électronique est dun choix sûr

La cigarette électronique est très addictive

Tout comme la cigarette classique, la cigarette électronique contient de la nicotine qui crée une forte dépendance. En effet, elle peut créer une dépendance tout comme la cocaïne et l’héroïne. Cela peut vous choquer, mais les cigarettes électroniques contiennent plus de nicotine que les produits du tabac, et vous pouvez même acheter des cigarettes électroniques extra-fortes avec une concentration plus élevée en tabac.

La cigarette électronique ne vous aide pas à arrêter de fumer

Bien que la cigarette électronique ait été commercialisée comme un moyen d’arrêter de fumer, celle -ci n’a pas été approuvée par la FDA comme un outil efficace pour arrêter de fumer. Selon une étude de 2017, la cigarette électronique n’aide pas les gens à arrêter de fumer, mais, au lieu de cela, elle crée une double-addiction. Une étude menée en 2018 auprès de 850 fumeurs a révélé que 90 pour cent des participants fumaient encore après une année entière d’utilisation de la cigarette électronique. Des études antérieures sont arrivées à la même conclusion, à savoir que la cigarette électronique n’est pas une bonne stratégie pour arrêter de fumer, pas plus que le tabagisme. Des thérapies alternatives et des stratégies comportementales sont encore nécessaires pour arrêter de fumer, et cela dans le cas d’une double dépendance ou d’une dépendance à la cigarette électronique.

La cigarette électronique rend nos jeunes dépendants à la nicotine

Il y a environ 40 ans, 29 pour cent des adolescents fumaient, mais en 2015, ce chiffre a atteint un creux historique de 5,5 pour cent. Les chiffres sont tout aussi faibles pour les élèves du premier cycle du secondaire. Ce n’est malheureusement pas une bonne nouvelle. Vous verrez peut-être moins d’adolescents fumer qu’il y a 20 ou 30 ans, mais les cigarettes électroniques sont de plus en plus populaires chez les jeunes.

L’utilisation de la cigarette électronique a augmenté de 900 pour cent chez les élèves du secondaire en 2015 seulement. Environ 40 pour cent des élèves n’ont jamais fumé de cigarettes ou d’autres formes de tabac ordinaire, mais ils font du va-et-vient régulièrement. En 2017, 3,3 pour cent des collégiens et 11,7 pour cent des lycéens utilisaient régulièrement des cigarettes électroniques, et plus de 25 pour cent des lycéens ont fumé. Les jeunes sont attirés par les saveurs des cigarettes électroniques. De plus, 60 pour cent des élèves utilisaient une marque spécifique de cigarettes électroniques que l’on croyait complètement sans nicotine et sans danger.

Pourquoi les gens utilisent la cigarette électronique ?

La variété saveurs commercialisée pour les cigarettes électronique peut être plus attractives pour les jeunes et pour ceux qui veulent éviter le tabagisme régulier d’une autre manière. (13)

Les saveurs des cigarettes électroniques coûtent moins cher que de fumer des cigarettes, d’où la raison pour laquelle celle-ci est plus accessible aux jeunes et peut être plus attrayante pour ceux qui surveillent leur budget.

En raison de la publicité mensongère comme décrivant la cigarette électronique comme une alternative plus saine, les gens peuvent ne pas savoir à quel point le « vapotage » peut être nocif. Puisque l’utilisation de cigarette électronique est annoncé comme une habitude qui peut aider quelqu’un à arrêter de fumer, les fumeurs peuvent choisir délibérément de se lancer dans le « vapotage » sans jamais se débarrasser de leur dépendance à la nicotine ou cesser de fumer. Ces personnes peuvent s’en vouloir elles-mêmes de ne pas pouvoir arrêter de fumer, alors que c’est peut-être le produit des cigarettes électroniques qui les maintient dans un état de dépendance sans les aider à arrêter de fumer.

Enfin, le tabagisme est de plus en plus stigmatisé. Beaucoup de gens n’aiment pas l’odeur. Sans l’odeur et grâce à des saveurs amusantes et des publicités géniales, la cigarette électronique peut être vue comme très attrayante et à la mode pour certains. Il est inquiétant de constater qu’en conséquence, le « vapotage » devient populaire même parmi ceux qui, dans d’autres cas, n’auraient jamais fumé de tabac.

Comment cesser de fumer ou « Vapoter »?

Si vous êtes un fumeur, un utilisateur de la cigarette électronique, ou les deux, sachez que vous n’avez pas besoin de continuer avec cette habitude malsaine et de rester pris au piège dans votre dépendance. Vous pouvez arrêter:

Voici quelques stratégies qui peuvent vous aider :

-Déterminez la raison pour laquelle vous voulez arrêter de fumer.
-Parlez-en à votre médecin.
-Faites un plan.
-Entourez- vous de personnes qui peuvent vous soutenir dans votre démarche: de la famille, des amis, des groupes de soutien, en ligne ou professionnel.
-Demandez le soutien d’un professionnel, d’un thérapeute, d’un conseiller, d’un coach ou d’un médecin.
-Pratiquez l’auto-compassion, l’auto-soin et l’amour-propre.
-Trouvez des passe-temps et des activités positives, comme tenir un journal, danser, faire de l’exercice, faire du yoga, de la méditation et lire.
-Passez du temps dans la nature et entrez en contact avec vous-même.
-Comprenez que cela prend du temps. Seulement 4 à 7 pour cent des gens réussissent à arrêter de fumer. La plupart bénéficient d’une approche graduelle qui peut s’accompagner de hauts et de bas.
-Élaborez une stratégie sur la façon de combattre les pulsions et le repli sur soi.
– Ayez une stratégie au cas où vous recommenceriez à fumer ou à « vapoter » à nouveau. Ne vous blâmez pas. Continuez vos efforts.
-Célébrez de petites victoires.
-N’abandonnez pas !

Dissuadez les jeunes avant qu’ils ne commencent à fumer

La prévention est la meilleure pratique. Il n’est jamais trop tôt pour commencer. Ces stratégies peuvent aider à éduquer les jeunes et à les décourager à « vapoter » ou à fumer. Ces stratégies peuvent également s’appliquer aux adultes :

-Renseignez-vous et renseignez-les sur les produits contenus dans ceux-ci
-Soyez un modèle à suivre. Ne fumez pas, ne « vapotez » pas devant des jeunes, ou si c’est le cas, faites un effort pour arrêter. Donnez le ton à vos actions.
-Créez un environnement sûr pour vos enfants où ils peuvent partager et parler de leurs sentiments sans craindre d’être jugés.
-Écoutez-les sans jugement et avec compassion.
-Donnez leur des livres sur le sujet qu’ils pourront lire et sur lesquels vous pourrez discuter ensemble.
– Aidez-les avec des stratégies sur la façon de gérer les pressions des autres et les situations difficiles. Créez un plan et inspirez-leur confiance.
-Donnez-leur les moyens de tenir tête à leurs pairs et de ne pas céder à la pression des pairs.
-Faites-leur confiance.

Loading...