Quantcast
Medecine

Cette femme meurt en accouchant- Le médecin lui arrache l’utérus mais pas le placenta

Source
1 Star 2 Star 3 Star 4 Star 5 Star
Aucun vote pour le moment

Un médecin provoque la mort d’une femme après son accouchement en lui arrachant l’utérus au lieu du placenta.

Un médecin a causé la mort d’une femme de 22 ans en Russie qui rêvait de voir son bébé. Le jour de son accouchement, le médecin lui a arraché l’utérus par erreur, pensant qu’il s’agissait du placenta.

La mort d’une jeune femme de 22 ans qui venait d’accoucher en Russie a choqué la population car c’est par négligence médicale qu’elle a perdu la vie le jour où elle devait donner naissance à son premier enfant.

Le médecin qui a assisté à l’accouchement a confondu l’utérus de la femme avec le placenta, identifiée comme étant Alisa Tepikina, dans le coma et l’a tuée d’un arrêt cardiaque.

L’examen du corps de la femme a révélé qu’elle avait un utérus inversé, une anomalie qui aurait dû être détectée pendant l’accouchement. En apprenant cette affection, le médecin a confondu les caractéristiques de cette affection avec la planceta et a tiré l’organe jusqu’à ce qu’il soit complètement arraché, entraînant la mort de son patient.

« Elle a tiré le cordon ombilical avec une force réelle », ce qui a déclenché « une perte de sang massive, un choc irréversible, une crise cardiaque et la mort de la patiente », ont rapporté les experts qui ont enquêté sur l’affaire.

Ma fille souffrait, hurlait de douleur. Mais le médecin n’a pas prêté attention.

Le père d’Alisa

Le terrible incident a eu lieu le 25 février dans un hôpital de la ville russe.

Le médecin fait l’objet d’une enquête pour négligence présumée, pour laquelle il risque jusqu’à trois ans de prison.

Loading...