Quantcast
Medecine

Un laboratoire paye 5200 euros des volontaires pour être infectés par la Covid-19

Source

Les volontaires participant aux premiers essais de Covid-19 sur l’homme seront remboursés à hauteur de 5200 euros pour être infectés deux semaines par le virus.

Les participants à cette étude novatrice doivent être âgés de 18 à 30 ans, ainsi que non fumeurs, et seront suivis dans un environnement hospitalier spécial contrôlé pendant toute la durée de l’essai.

Il est également exigé que les participants n’aient pas encore été infectés par le virus.

Cette étude « défi humain » vient de recevoir l’approbation éthique et comprendra 90 participants qui seront exposés au virus avant d’être suivis par des professionnels de la santé pendant toute la durée de l’essai.

Cette exposition se fera par le biais d’une injection du virus dans le nez, avant d’être suivie pendant 14 jours par l’équipe médicale.

Ils devront également se rendre à des rendez-vous de suivi pendant un an.

Ce type d’études a longtemps été un outil essentiel dans la lutte contre les maladies, et a été utilisé pour aider au développement de traitements pour d’autres maladies telles que le choléra, la grippe, la typhoïde et la malaria.

À ce jour, plus de 15 millions de vaccins ont été distribués aux citoyens britanniques, mais il reste beaucoup à faire en matière de traitement et pour garantir que les vaccins puissent être mis à jour afin de faire face à toute mutation et variante potentielle du virus.

Grâce à cette étude, les scientifiques tenteront de découvrir la plus petite quantité de virus nécessaire pour provoquer une infection, ainsi que la réaction du système immunitaire à celle-ci.

Les médecins espèrent obtenir des « informations uniques » sur le fonctionnement du virus en examinant des sujets humains vivants.

La Human Challenge Study est un partenariat entre le groupe de travail du gouvernement sur les vaccins et le Royal Free London NHS Foundation Trust, ainsi que la société hVIVO, qui a déjà réalisé des essais sur des humains.

Le président intérimaire de la task-force sur les vaccins, Clive Dix, a déclaré « Nous avons obtenu un certain nombre de vaccins sûrs et efficaces pour le Royaume-Uni, mais il est essentiel que nous continuions à développer de nouveaux vaccins et traitements pour le Covid-19.

« Nous espérons que ces études offriront des aperçus uniques sur le fonctionnement du virus et nous aideront à comprendre quels vaccins prometteurs offrent les meilleures chances de prévenir l’infection ».

Le Dr Chris Chiu, chercheur en chef de l’Imperial College de Londres, a ajouté : « Nous demandons à des volontaires âgés de 18 à 30 ans de se joindre à cette étude de recherche et de nous aider à comprendre comment le virus infecte les gens et comment il se transmet si bien entre nous ».

Pour commencer, l’étude utilisera la variante du virus qui est en circulation depuis mars 2020, mais à terme, les participants sélectionnés pourraient recevoir l’un des vaccins approuvés et être exposés à différentes variantes afin d’évaluer l’efficacité de chaque vaccin, bien que cette phase n’ait pas encore été approuvée.

Loading...