Quantcast
Nutrition & recettes

Les médecins mettent en gardent les personnes qui consomment beaucoup de riz

Source
1 Star 2 Star 3 Star 4 Star 5 Star
Aucun vote pour le moment

Nous avons une autre mauvaise nouvelle à ajouter à cette année 2020:manger trop de riz pourrait augmenter votre risque de maladie cardiaque.

C’est du moins ce qu’affirme une étude récente qui souligne que les céréales largement consommées sont liées à environ 50 000 décès évitables chaque année.

Le riz est la source alimentaire la plus consommée par une grande partie de la population mondiale, avec plus de trois milliards de personnes qui en consomment comme principale denrée de base.

Mais les experts estiment que les faibles niveaux d’arsenic inorganique dans les grains pourraient causer des milliers de décès chaque année.

Ce produit chimique cancérigène est un poison bien connu qui peut causer des problèmes de santé tels que des cancers et des maladies cardiovasculaires, même lorsqu’il est consommé à de faibles quantités sur une longue période. Alors, la soirée curry du mardi ne semble plus être une bonne idée.

riz blanc

Des chercheurs de l’université de Manchester et de l’université de Salford ont fait équipe pour étudier la relation entre la consommation de riz et les maladies cardiovasculaires causées par l’exposition à l’arsenic en Angleterre et au Pays de Galles.

Publiées dans la revue Science of the Total Environment, les conclusions montrent qu’il pourrait bien y avoir un lien entre une mortalité cardiovasculaire élevée et la consommation de riz contenant de l’arsenic inorganique.

En parlant de l’analyse, le professeur David Polya, de l’université de Manchester, a déclaré « Le type d’étude entrepris, une étude écologique, présente de nombreuses limites, mais constitue un moyen relativement peu coûteux de déterminer s’il existe un lien entre une consommation accrue de riz contenant de l’arsenic inorganique et un risque de maladies cardiovasculaires.

« L’étude suggère que les 25 % de consommateurs de riz les plus élevés en Angleterre et au Pays de Galles pourraient être possiblement exposés à un risque plus élevé de mortalité cardiovasculaire due à l’exposition à l’arsenic inorganique, par rapport aux 25 % de consommateurs de riz les plus faibles.

« L’augmentation modélisée du risque est d’environ 6 % (avec un intervalle de confiance pour ce chiffre de 2 à 11 %). L’augmentation du risque modélisé pourrait également refléter en partie une combinaison de la sensibilité, des comportements et du traitement des communautés d’Angleterre et du Pays de Galles ayant un régime alimentaire à base de riz relativement élevé ».

En d’autres termes, les problèmes de santé cardiaque des participants pourraient être dus à beaucoup de facteurs – boire, fumer, consommation d’aliments gras – et pas seulement au fait de manger beaucoup de riz.

Néanmoins, si vous êtes inquiet, les experts expliquent qu’il est possible d’éviter de consommer l’arsenic tout en continuant à déguster votre plat d’accompagnement préféré.

Selon l’étude : « Les gens pourraient consommer des variétés de riz, comme le basmati, et différents types de riz comme le riz complet dont on sait qu’il contient généralement une plus faible teneur en arsenic inorganique.

« D’autres comportements positifs seraient de manger une variété équilibrée d’aliments de base ».

Loading...