Quantcast
Psycho & Sexualité

« Adieu petit ange » Cette mère poignarde son bébé à mort avec des ciseaux et jette son corps dans une poubelle

Source

Une mère de trois enfants a été accusée d’avoir poignardé son nouveau-né à mort avec une paire de ciseaux à ongles avant de jeter le corps dans une poubelle.

Anastasia Skorychenko aurait poignardé le nouveau-né avec cet outil 22 fois quelques instants après l’avoir mis au monde sur son balcon, a-t-on appris la semaine dernière auprès d’un tribunal de Mykolaiv, dans le sud de l’Ukraine.

La trentenaire a avoué le crime lors de la condamnation. Elle a été condamnée à deux ans de prison pour ce crime.

Mme Skorychenko aurait expliqué ses actes en disant que « le bébé n’était pas désiré » et qu' »elle ne pouvait pas se le permettre ».

Skorychenko, qui a gardé le secret sur sa troisième grossesse, a commencé à accoucher chez elle.

Elle a commencé à avoir des contractions la nuit, alors que ses deux filles, âgées de 7 et 4 ans, et leur grand-mère dormaient.

Ne voulant pas les réveiller, Skorychenko se serait rendue au balcon où elle s’est accroupie au-dessus d’une cuvette en plastique et aurait donné naissance à un garçon en bonne santé.

La femme a utilisé ses ciseaux à ongles pour couper le cordon ombilical, a-t-on dit à la cour.

Après cela, elle a pressé sa main gauche contre le visage du nouveau-né pour l’empêcher de pleurer et a commencé à le poignarder avec les ciseaux qu’elle tenait dans sa main droite, selon le dossier du tribunal.

Un procureur a déclaré lors de la condamnation : « La mère a infligé 22 coups de couteau et coupé des blessures au cou, à la poitrine, à l’abdomen et aux membres du bébé.

« Les blessures, plus ou moins graves, ont été infligées peu avant la mort de l’enfant. »

Selon les enquêteurs, lorsque le corps du garçon est devenu mou, Mme Skorychenko l’a mis dans un sac en plastique, l’a porté à l’extérieur et l’a jeté dans un conteneur à ordures près de son immeuble d’habitation.

Le lendemain matin, le corps mutilé du nouveau-né a été repéré par une habitante du quartier qui a appelé une ambulance et la police.

Skorychenko a avoué le meurtre lors d’un contrôle de police et a été arrêté plusieurs heures après la découverte du cadavre, rapporte-t-on.

Les médecins légistes ont déclaré qu’elle avait donné naissance à un garçon en bonne santé et à terme, qui est mort des suites de ses horribles blessures.

La femme ne voulait pas du bébé et pensait que son troisième enfant aggraverait la situation financière de sa famille, a entendu le tribunal de district de Zavodskoï.

La mère ne souffrait d’aucun trouble mental ni de dépression post-partum et avait planifié le crime à l’avance, comme l’ont montré les examens.

Le 5 janvier, Anastasia Skorychenko a été accusée de meurtre avec préméditation de son enfant.

Les juges ont pris en compte le fait que la mère a admis sa culpabilité et ont adouci leur décision, affirment les médias locaux.

Loading...