Quantcast
Psycho & Sexualité

Cette femme affirme que son chat savait qu’elle avait un cancer et lui a sauvé la vie

Source

Une femme a affirmé que son chat bien-aimé lui a sauvé la vie, en l’alertant d’un cancer du sein non diagnostiqué. Kate King-Scribbins a été diagnostiquée avec un cancer du sein de stade 3, après que son chat, Oggy, soit devenu « obsédé » par le fait de se coucher sur le côté gauche de sa poitrine.

L’endroit préféré d’Oggy, ainsi que des douleurs dans la poitrine la nuit, ont incité la jeune femme de 35 ans de St Paul, Minnesota, à vérifier ses seins et après avoir découvert une masse, elle a été diagnostiquée.

Kate a déclaré : « Je repense aux changements dans son comportement envers moi avant le diagnostic de mon cancer du sein et je crois vraiment qu’il essayait de m’alerter sur les dangers qui se développaient dans mon corps.

Oggy a toujours aimé se blottir dans mes bras, mais il a commencé à se blottir de manière plus agressive que d’habitude, ce qui était étrange. Il se concentrait sur ma poitrine et plus particulièrement sur mon côté gauche pendant des mois avant que je ne comprenne ce qui se passait.

J’essayais de le diriger vers un autre endroit, mais il n’en démordait pas. Il semblait plus déterminé que jamais à s’assurer qu’il se trouvait près de mon sein gauche.

Ce n’est qu’après avoir été diagnostiquée que Kate a réalisé l’importance de ce phénomène à côté des douleurs.

Heureusement, après des séances de chimiothérapie, de multiples interventions chirurgicales et de radiothérapie, Kate – qui a également subi une ablation totale de l’estomac en 2019, après le diagnostic d’une mutation génétique rare – est maintenant considérée comme n’ayant aucune trace de la maladie.

Kate, qui a sauvé Oggy quand elle avait 20 ans, accepte que certaines personnes soient sceptiques, mais pense que les personnes ayant un lien étroit avec leurs animaux de compagnie comprendront.

Elle a déclaré : « Je ne blâme pas les gens qui ne me croient pas, mais je n’hésite pas à passer pour une folle des chats si cela permet à quelqu’un d’autre d’être alerté plus tôt que moi d’un problème de santé.

Kate s’est assurée de surveiller de près le comportement d’Oggy pendant son traitement, qui a changé de manière significative après l’ablation du cancer.

J’ai remarqué qu’il a continué à agir de la sorte pendant toute la chimiothérapie, et ce n’est que lorsque j’ai été opérée, et que le cancer a été définitivement retiré, qu’il a cessé de se concentrer sur ma poitrine », a-t-elle déclaré.

Je sais que si jamais il commence à se concentrer sur une autre partie de mon corps, je courrai immédiatement chez le médecin. Elle a ajouté : « Si seulement les animaux de compagnie pouvaient parler.

Je ne peux m’empêcher de me demander si j’aurais pu détecter mon cancer plus tôt si j’avais remarqué son comportement et si je l’avais écouté ».

Bien que Kate, qui vit avec son mari Andy, âgé de 37 ans, et leurs quatre animaux de compagnie, pense qu’Oggy la traiterait de « stupide » pour ne pas avoir déchiffré ses signaux, elle reconnaît que ses animaux l’ont aidée à surmonter l’épreuve du cancer.

Depuis son retour au travail en tant qu’enquêtrice sur les fraudes dans le domaine de la santé, la vie reprend son cours normal pour l’amoureuse des animaux et sa famille, mais Kate avance à petits pas. Elle a déclaré : « Aujourd’hui, je me sens plutôt bien, l’opération d’ablation de l’estomac était assez énorme, mais je commence à me sentir à nouveau moi-même.

Je ne peux pas dire que je suis de « l’autre côté » du cancer, car comme tous les patients atteints de cancer le savent, les effets des traitements et des contrôles continus ne s’arrêtent jamais.

Je continuerai à recevoir des traitements contre le cancer du sein et à participer à une étude clinique pendant de nombreuses années encore.

Le cancer fera toujours partie de ma vie, et je l’accepte. Il a fait de moi ce que je suis aujourd’hui et je serai toujours reconnaissante envers ma famille, mes amis et bien sûr mes animaux pour leur soutien émotionnel.

Loading...