Quantcast
Psycho & Sexualité

Cette mère vend sa fille nouveau-née pour 3 000 euros : « Je voulais m’acheter de nouvelles bottes » déclare-t-elle à la police

Source
1 Star 2 Star 3 Star 4 Star 5 Star
Aucun vote pour le moment

Une femme de 25 ans vend sa fille nouveau-née pour 3 000 000 d’euros, juste pour acheter de nouvelles bottes.

La femme a été arrêtée pour avoir tenté de vendre sa fille pour 3300 euros, la somme dont elle aurait eu besoin pour acheter de nouvelles bottes et pour verser un acompte sur une maison qu’elle était en train d’acheter. La femme, qui est la mère de trois autres enfants, a été arrêtée lors d’une opération menée par la police russe, qui a fait appel à de faux acheteurs pour résoudre ce triste épisode de trafic d’êtres humains.

Une femme de 25 ans vend sa fille nouveau-née pour 3 000 dollars

Selon les médias locaux, la femme, qui avait avoué son projet à sa sœur, a été prise sur le fait par des policiers se faisant passer pour des acheteurs. Convaincue qu’elle allait vendre l’enfant, Luiza avait posté une annonce qui a attiré l’attention d’un groupe militant contre la traite des êtres humains, Alternative, qui a tenté de convaincre la femme de ne pas commettre cet acte. Cependant, la jeune femme de 25 ans a vendu sa fille nouveau-née et n’a pas été dissuadée par les paroles des militants, qui lui ont expliqué le sort possible de l’enfant.

Finalement, le groupe Alternative a décidé de dénoncer la femme car elle s’est montrée indifférente après avoir appris que la petite fille serait remise aux gitans. Mais Luiza ne se soucie pas du sort de sa fille, uniquement préoccupée de gagner de l’argent pour satisfaire ses besoins. Finalement, Luiza Gadzhieva a été arrêtée par la police et leur a avoué qu’elle voulait vendre sa fille, un nouveau-né d’une semaine à peine qui, après avoir échappé à un destin dramatique, a été remis aux services sociaux.

Loading...