Quantcast
Psycho & Sexualité

Une baleine « avale » un pêcheur et le recrache vivant : « J’étais dans sa bouche fermée »

Source

Un événement incroyable s’est produit vendredi dernier, lorsqu’une baleine à bosse a « avalé » un pêcheur de homards du Massachusetts, aux États-Unis, avant de le recracher sain et sauf.

« Bonjour à tous, je veux clarifier ce qui m’est arrivé aujourd’hui », a écrit le pêcheur Michael Packard, de Provincetown, à environ 320 km à l’est de Boston, après que son histoire a été reprise par le journal local, le Cape Cod Times.

« Je plongeais pour trouver des homards quand une baleine à bosse a essayé de me manger. Je suis resté dans sa bouche fermée pendant 30 à 40 secondes avant qu’elle ne refasse surface et ne me recrache. J’ai des bleus partout mais pas d’os cassés. Je remercie les sauveteurs de Provincetown pour leur attention et leur aide », a déclaré M. Packard.

Il existe au moins un témoin fiable : Josiah Mayo, qui l’accompagnait lors de cette sortie de pêche, a déclaré au Cod Times qu’il avait vu son partenaire se faire éjecter par la baleine dans l’océan Atlantique et avait appelé les sauveteurs.

Et il se trouve que Mayo est le fils de l’un des chercheurs et experts en baleines du Provincetown Center for Coastal Studies, a déclaré à l’agence de presse AFP Jooke Robbins, directeur des études sur les baleines à bosse dans cette institution.

« Je connais les personnes concernées, et j’ai donc toutes les raisons de croire que ce qu’elles disent est vrai », a déclaré M. Robbins.

Je n’ai jamais entendu parler d’un « accident » similaire, mais « il est possible (que le pêcheur) se soit trouvé au mauvais endroit au mauvais moment », a-t-il déclaré.

Lorsque ces baleines cherchent de la nourriture, « elles plongent la bouche ouverte, avalent très rapidement du poisson et de l’eau, puis rejettent l’eau à travers leurs fanons », qui agissent « comme un filtre », a-t-il expliqué.

« Leur bouche est assez grande » mais « leur gorge est assez étroite, il n’y a aucune chance qu’ils puissent avaler quelque chose d’aussi gros » qu’un homme, a-t-il ajouté.

La baleine à bosse, encore jeune selon Mayo, pourrait « ne pas avoir détecté assez rapidement la présence d’un intrus » dans sa bouche, a expliqué l’expert. Une fois qu’elle a « avalé » l’homme, il est possible qu' »elle ait été plutôt surprise et ait ouvert la bouche pour le laisser partir ».

Bien que tous les détails soient inconnus, une conclusion s’impose, selon elle : la région de Provincetown et de Cap Cod commence à ressentir le retour des touristes après 15 mois de pandémie et « il est important que les gens soient conscients » de la présence de ces puissants mammifères marins, dont les adultes, selon leur âge, mesurent entre neuf et 15 mètres (30 et 50 pieds).

« Et si vous voyez une baleine, restez à l’écart. Il est vraiment important de laisser de la place aux baleines », a-t-il déclaré.

Loading...