Quantcast
Psycho & Sexualité

Cette mère sans coeur laisse sa fille mourir – elle préfère boire de l’alcool dans le jardin avec sa petite amie

Source

La question de la surveillance n’est jamais assez prise en compte par les parents. Toute personne qui a un enfant à sa charge doit toujours s’assurer que les adolescents se portent bien et ne se mettent pas en danger.

En Écosse, le comportement négligent d’une mère de famille choque aujourd’hui le pays tout entier et les populations au-delà des frontières.

Une jeune fille de 13 ans s’est plainte de douleurs à l’estomac, mais sa mère ne l’a pas prise au sérieux. Au lieu de s’occuper de l’enfant malade, elle s’est rendue dans son jardin pour boire de l’alcool avec un ami.

Lorsque les ambulanciers sont arrivés, sa fille était déjà morte.

Robyn avait 13 ans et vivait dans la ville écossaise de Wishaw. La jeune fille se plaignait de douleurs et d’un sentiment persistant de maladie depuis plusieurs jours, rapporte le DailyStar.

Sa mère, âgée de 45 ans, a ignoré les plaintes de sa fille et aurait considéré que tout cela n’était qu’un appel à l’attention.

Maintenant, la jeune fille de 13 ans était recroquevillée sur le canapé, en proie à la douleur, et demandait une fois de plus l’aide de sa mère. On disait qu’elle était en très mauvais état, a expliqué la fille à sa mère.

Mais au lieu de s’occuper de son enfant, la femme a ignoré sa fille et est allée dans son jardin. Elle y a bu de l’alcool avec sa petite amie.

Ce n’est que plus tard que la mère est retournée chez elle, où elle a trouvé sa fille sans vie sur le sol. Les médecins urgentistes appelés sur les lieux n’ont pu que constater la mort de la jeune fille.

La mère a alors expliqué qu’elle avait appelé le médecin si tard parce qu’elle pensait que sa fille faisait semblant.

Selon les médias, la jeune fille est décédée d’un ulcère à l’estomac, qui, selon les médecins, n’aurait pas mis sa vie en danger s’il avait été détecté à temps.

La mère irresponsable est maintenant en procès à Glasgow. De plus en plus de détails troublants ont été révélés au cours du procès.

La mère ayant déjà eu des problèmes d’alcool lorsque sa fille avait quatre ans, elle a été privée de sa garde.

Jusqu’en 2017, la jeune fille de 13 ans vivait alors chez sa grand-mère et menait une vie stable, selon les documents judiciaires.

Après que la mère ait récupéré la garde, une assistante sociale a supervisé la cohabitation des deux personnes.

Le procureur Ashley Edwards QC a expliqué :

« On lui a proposé de participer à des cours de parentalité à plusieurs reprises. Cependant, elle a refusé d’y assister. »

Il est maintenant apparu au procès que, malgré la surveillance de la fille par l’assistante sociale, celle-ci était gravement négligée.

On ne sait toujours pas quelle peine attend la mère maintenant, après qu’elle a simplement laissé sa fille mourir sur le canapé.

Loading...